Votre navigateur ne lit pas le Javascript, veuillez l'activer pour une utilisation optimale du site Consulter les articles - Espace Dl60
Accueil Espace Dl60 Accueil Construction Préparation
   






  
 Normes rt2012   Bookmark and Share  


   pas de fichier attaché  


  un article très intéressant:
 
 
 
 
Futura sciences/Isover
  Voir la suite...


  
 Cuve récupération eau de pluie   Bookmark and Share  


  Voir la suite  


  http://www.lamaisonpositive.com/nos-services/calculateurs/recuperateur-d-eau-de-pluie-pour-usage-habitat
  Voir la suite...


  
 Les bouches de ventilation   Bookmark and Share  


  Voir la suite  


  Les bouches de ventilation doivent êtres placées de façon stratégique.
 
  Les extractions sont placées dans la cuisine et les sanitaires, les insufflations dans les chambres, bureau et séjour.Les gaines sont isolées pour limiter les pertes.
 
  Les bouches doivent être placées de façon à permettre la circulation de l'air dans toutes les pièces sans laisser de zones "mortes".
 
  Il doit y avoir un espace suffisant sous les portes pour laisser passer l'air.
 
  Le diamètre des tuyaux et bouches dépend également des pièces, voir le schéma ci dessus.
 

 
important: Avec une vmc double flux les bouches d'aération sur les fenêtres doivent être bouchées
  Voir la suite...


  
 La vmc double flux et la récupération de chaleur   Bookmark and Share  


  Voir la suite  


  La VMC double flux permet via un échangeur de récupérer les calories de l'air extrait.
 
Elle nécessite l'installation de gaines d'extraction (comme pour toute VMC)et de gaines d'insufflation qui envoient l'air préchauffé dans l'habitation.
 
Pour la double flux il faut utiliser des gaines isolées pour limiter les pertes.
 
Les bouches d'extraction sont placées dans la cuisine, les wc et salles de bains. Les bouches d'insuflation sont placées dans les chambres, bureaux, séjour.
 
Cette technique met le logement en légère surpression contrairement à une VMC Classique.
 
L'échangeur est nécessaire l'hiver et l'été mais pas en inter saison.Dans ce cas il faut pouvoir court circuiter l'échangeur et choisir entre arrivée d'air extérieure et arrivée d'air du puit canadien à l'aide de registres électriques.
 
Il faut donc également mettre en oeuvre la régulation nécessaire pour commuter entre l'arrivée d'air extérieure et l'arrivée d'air du puit canadien, ainsi que by passer l'échangeur.
 
Il faut compter environ 700€ pour une VMC double flux avec un rendement de 70%, et entre 1500€ et 3000€ pour une VMC double flux avec un rendement supérieur à 90%.
 
Après quelques calculs d'amortissement on se rend compte qu'il est difficile d'amortir le surcout d'une VMC double flux haut rendement.
 
Les entrées d'insulflations serviront également à envoyer l'air réchauffé par l'insert à l'aide d'une turbine électrique.
 

 
important: Avec une vmc double flux les bouches d'aération sur les fenêtres doivent être bouchées
  Voir la suite...


  
 Dimensionnement du puits canadien   Bookmark and Share  


  Voir la suite  


  Définition du puit canadien:
 
 
 
 Le puits canadien ou provencal permet d'attenuer les variations de température de l'air extérieur en utilisant l'inertie de la terre.
 
Le principe est assez simple, la température à environ 2m de profondeur est assez stable (entre 5° et 15°).
 
L'hiver cela permet de réchauffer l'air qui entre dans la maison, l'été de le refroidir.
 
Couplé à une VMC double flux le rendement est optimal.
 

 
Il faut dimensionner plusieurs choses:
 

 
-la profondeur d'enfouissement
 
-le diamètre du tuyau
 
-la longueur de tuyau nécessaire pour un échange correct
 
 
 
  Quelques liens pour se familiariser avec le principe du puits canadien:
 
 
 
  http://www.ideesmaison.com/Energies/Geothermie-et-aerothermie/Le-puits-canadien/Installer-un-puits-canadien-1-2.html
 
  http://www.puitscanadien.com/pages/3.php
 
  http://fr.wikipedia.org/wiki/Puit_canadien
 
http://www.fiabitat.com/puits-canadien.php
 
http://maisoncontemporaine.net/index.php?cible=puitcanadien.htm&rubrique=5&titre=Le+puit+canadien
 
http://pulligny38.free.fr/linotte/accueil_puits_canadien.html
 

 
En lecture le livre "Le puits canadien" de Bruno Herzog semble idéal pour comprendre les principes de base du puit canadien.
 

 
D'après différentes études une profondeur d'enfouissement d'environ 2m semble un bon compromis.De plus c'est la profondeur maxi d'une mini pelle classique.
 
Cette profondeur est validée ensuite avec le logiciel GAEA.
 
Le diamètre du tuyau dépends du débit d'air nécessaire, d'un compromis entre échange thermique et pertes de charge.
 
Le volume de la maison est ici d'environ 230m3, avec un renouvellement d'air de la moitiée du volume par heure, cela donne de 115m3 par heure.
 
Pour les débits minimums de renouvellement d'air à respecter on peut s'aider du lien ci dessous:
 
Site Aldes ventilation
 
D'après plusieurs recherches et lectures un diamètre intérieur de 18cm semble être le minimum pour limiter les pertes de charges, un diamètre extérieur de 20cm semble donc un bon choix.
 
Il faut également prendre en compte le type de sol, dans mon cas un sol sableux,en effet la qualité de l'échange thermique est conditionnée par le type sol.
 

 
Quand au choix du type de tuyau il convient d'utiliser plutôt du PEHD qui ne rejette pas de solvants contrairement au PVC.
 
Il faut de préférence un tuyau non annelé à l'intérieur pour permettre aux condensats de s'écouler.Un tuyau flexible évite qu'il casse et limite le nombre de raccords.
 
Chaque raccord doit en effet resister à l'eau ainsi qu'au radon (dépends de la région).On peut en acheter via la société PUM Plastiques.
 
  Voir la suite...

1 2



Sécurité du site Web
500323 visites - D Lallart - v7.2
(En ligne: 0 membre, 1 invité)

Mobile non détecté
  
Se connecter 
Bienvenue  (Ip:54.163.22.209)